Dépendances, de Géza Csath

Dépendances, de Géza Csath (L’Arbre vengeur) — ISBN-13 : 9782916141367 —  272 pages — 15,30 € — Genre : Sexe, drogue et rock’n’roll.

acros

Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte du texte d’un auteur hongrois qui n’a – il me semble – jamais été abordé depuis qu’existe le mois de l’Europe de l’Est. Et c’est bien dommage, car Géza Csath est un écrivain qui mérite d’être plus connu qu’il ne l’est. Pour commencer, voici quelques mots sur le singulier Géza Csath.

Lire la suite

Rentrée Littéraire 2017

rl2017

Comme vous vous en êtes probablement rendu compte, je ne suis pas particulièrement intéressé par le phénomène de la rentrée littéraire, mais pas non plus complètement désintéressé. Je regarde ça d’un œil distant, notent les titres des livres qui m’intéressent et les lis à mon rythme, en fonction de mes envies et humeurs, parfois plusieurs années après leur publication.

Lire la suite

La cité des fous, de Marc Stéphane

La cité des fous, de Marc Stéphane (L’Arbre vengeur) — ISBN-13 : 9782916141213 — 252 pages — 14,20 € — Genre : Dingo. ✮✮✮✮✮

C’est sur le blog de Sandrine que j’ai découvert ce livre. Je la remercie donc pour cette belle proposition. Aussi, malgré mon enthousiasme, j’ai pourtant hésité longtemps avant d’écrire une critique de ce livre, car celle de Sandrine est tellement bien rédigée qu’il est compliqué de passer derrière elle… Je me suis un peu forcé et j’espère réussir à vous donner envie (à défaut de faire aussi bien que Sandrine).

Lire la suite

Top 25 des maisons d’édition

editi

Lorsqu’un livre nous a émerveillés ou bien agacés, c’est toujours grâce à un triumvirat composé de l’écrivain, du libraire et de la maison d’édition. Et c’est de ce dernier que je souhaite vous parler aujourd’hui…

Lire la suite

La marraine du sel, de Maurice Fourré

La marraine du sel, de Maurice Fourré (L’ARBRE VENGEUR) — ISBN-13 : 9782916141565 — 228 pages — 13,20 € — Inclassable. ✮✮✮✮✮

fourre

Il y a des livres comme ça qui me collent à la peau pendant des jours et des jours, il y a des livres comme ça que je ne vais pas oublier de sitôt, il y a des livres comme ça qui m’obligent à lire un essai juste après, au lieu d’un roman, afin de garder ce sentiment bizarre que je n’ai pas envie d’oublier, comme le premier baiser reçu d’un gamin amoureux pour la première fois… Depuis, j’essaye de me souvenir comment j’ai entendu parler de l’écrivain Maurice Fourré que je découvre avec ce roman (La marraine du sel), et qui est, me semble-t-il, le seul actuellement disponible de cet auteur.

Lire la suite