Dans la forêt, de Gilles Marchand

Dans la forêt, de Gilles Marchand — France 2017 — Genre : Une maison dans les bois (qui n’est pas celle d’’vy).

foret

« Dans la forêt » est le titre du troisième long-métrage du réalisateur français Gilles Marchand. Ce dernier, âgé de 54 ans, n’a d’ailleurs que trois films à son actif (il en réalise environ un tous les sept ans), mais comme vous le savez ce n’est pas la quantité qui compte…

Lire la suite

In memoriam, de Paul Léautaud

In memoriam, de Paul Léautaud (Sillage) — ISBN-13 : 9791091896474 — 80 pages — 8,50 € — Genre : Mon père ce con ou pas. ✮✮✮✮

memoriam

C’est la première fois que je lis Paul Léautaud, j’ai hésité entre plusieurs titres et puis je me suis lancé dans « In memoriam » édité chez Sillage, une maison d’édition que je découvre aussi et que je ne connaissais, jusqu’ici, que par son nom. J’en ai d’ailleurs profité pour acheter deux autres livres dans cette maison d’édition, deux livres dont je vais peut-être vous parler dans un futur article.

Lire la suite

Messaouda, de Abdelhak Serhane

Messaouda, de Abdelhak Serhane (Points) — ISBN-13 : 9782020530507 — 213 pages — 6,30 € — Genre : Catin. ✮✮✮✮

messouda

Le Salon du livre parisien approche et comme promis je vous présente un second livre marocain, mais cette fois-ci je vais parler d’un auteur contemporain vivant. Cependant, comme je n’aime pas faire les choses comme tout le monde, j’ai décidé de vous parler d’un auteur qui n’a pas été convié. En effet, parmi les 34 écrivains marocains invités, il n’y aura pas d’Abdelhak Serhane à Paris.

Lire la suite

La quête, de Naguib Mahfouz

La quête, de Naguib Mahfouz (Denoël) — ISBN-13 : 9782207245163 — 224 pages — 17,80 € — Genre : Bâtard. ✮✮✮✮

la-quete

« La quête » est le titre d’un roman rédigé en 1965 par l’écrivain égyptien Naguib Mahfouz. Ce dernier, qui est considéré comme l’un des plus grands écrivains égyptiens contemporains, a reçu le prix Nobel de littérature en 1988. Aussi, la trilogie du Caire est jugée comme son œuvre la plus importante, mais, maintenant que je vous ai parlé brièvement du « Zola du Nil », revenons-en au titre que je chronique ici…

Lire la suite

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda — Japon 2015 — Genre : Dressage canin. ✮✮✮✮✮

etlabete

Le jeune Ren, neuf ans, erre seul dans les rues de Tokyo. Ainsi, sa rage et sa colère lui permettent de survivre dans cette mégalopole où les regards ne se croisent pas et du chacun pour soi. Le père de Ren est introuvable, car depuis son divorce l’ancien chef de famille a fini par s’éloigner de son fils pour complètement disparaître. Aussi, refusant de s’installer chez ses tuteurs légaux depuis la mort de sa mère, l’enfant de neuf ans s’est enfui dans le quartier de Shibuya.

Lire la suite

Je veux devenir moine zen !, de Kiyohiro Miura

Je veux devenir moine zen ! De Kiyohiro Miura (PHILIPPE PICQUIER) — ISBN-13 : 9782877307666 — 142 pages — 6,10 € — Genre : Cul-bénit. ✮✮✮✮

moine

Kiyohiro Miura est un écrivain japonais contemporain pratiquement inconnu en Occident. Pourtant, il fut distingué par le prix Akutagawa (c’est à ce jour le plus grand prix littéraire japonais) pour le roman que je vais critiquer ici. Je ne sais pas si Kiyohiro Miura est un écrivain apprécié dans son pays en dehors du prix qu’il reçut, mais il semble être très peu traduit. Je n’ai trouvé, par exemple, aucune page Wikipédia à son nom en langue espagnole, allemande ou bien italienne. De plus, la page Wikipédia en langue anglaise consacrée à Kiyohiro Miura est encore plus courte que celle en langue française. Tout ceci, me laisse à penser que : « Je veux devenir moine zen ! » n’a été traduit que chez nous. Voilà ce que j’avais à dire sur l’auteur.

Lire la suite

Le Voleur de voitures, de Theodore Weesner

Le Voleur de voitures, de Theodore Weesner (TUSITALA) — ISBN-13 : 9791092159073 — 420 pages — 23 € — VroomVroom. ✮✮✮✮

theo

Encore un classique de la littérature américaine qui nous arrive sur le tard, plus de 40 ans après sa publication aux États-Unis. Mieux vaux tard que jamais ! Et si j’utilise le mot « encore » comme une sorte d’interjection, ce n’est pas par lassitude, mais plutôt par gratitude. Encore ! Merci, j’en voudrais encore et encore… Après avoir été habitué à de très belles découvertes de ce type aux éditions Monsieur Toussaint-Louverture, voici que les éditions Tusitala s’y mettent aussi avec un très beau livre de Theodore Weesner. De quoi s’agit-il ? Je me permets de reprendre à l’identique le résumé proposé par l’éditeur :
Lire la suite