Meurtre à Yoshiwara, de Tomu Uchida

Meurtre à Yoshiwara, de Tomu Uchida — Japon 1960 — Genre : Délit de sale gueule. ✮✮✮✮

yoshiwara

Comme pour la littérature japonaise, cela fait un certain temps déjà que je ne vous ai pas parlé de films japonais. Il me semble que cela vous a manqué un peu. Non ? Toujours est-il que j’espère vous faire plaisir avec ce billet sur un film japonais des années 60. Il s’agit encore une fois d’un classique qui mérite d’être découvert ou bien redécouvert. Assez de bla-bla, venons-en à l’essentiel…

(suite…)

Nuages flottants, de Mikio Naruse

Nuages flottants, de Mikio Naruse — Japon 1955 — Genre : L’amour peut attendre. ✮✮✮✮✮

nuages

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un film japonais, car cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de cinéma japonais sur mon blog et aussi et surtout, car je sais que mes très chères lectrices et lecteurs aiment, tout autant que moi, les films venant du pays du soleil levant. Non ? Enfin, je l’espère…

(suite…)

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda — Japon 2015 — Genre : Dressage canin. ✮✮✮✮✮

etlabete

Le jeune Ren, neuf ans, erre seul dans les rues de Tokyo. Ainsi, sa rage et sa colère lui permettent de survivre dans cette mégalopole où les regards ne se croisent pas et du chacun pour soi. Le père de Ren est introuvable, car depuis son divorce l’ancien chef de famille a fini par s’éloigner de son fils pour complètement disparaître. Aussi, refusant de s’installer chez ses tuteurs légaux depuis la mort de sa mère, l’enfant de neuf ans s’est enfui dans le quartier de Shibuya.

(suite…)

La marque du tueur, de Seijun Suzuki

La marque du tueur (Koroshi no Rakuin), de Seijun Suzuki — Japon 1967 — Genre : Qui perd gagne. ✮✮✮✮✮

La_Marque_du_tueur

La mafia japonaise classifie ces tueurs par numéro et ainsi l’énigmatique numéro un est celui que tout le monde redoute, mais que personne ne connaît. Cet assassin existe-t-il vraiment ou bien est-il un mythe créé pour faire peur aux numéros qui le suivent ? Ainsi, dans ce monde impitoyable régi par un code sans pitié, un tueur qui échoue est un futur mort. Point de seconde chance ou de pardon, rater sa mission fait de vous la prochaine cible. Ainsi, le chasseur devient le chassé et la peur s’empare des yakusa autrefois si courageux qui finissent par sombrer dans l’alcool.

(suite…)