Où est la maison de mon ami ?, de Abbas Kiarostami

Où est la maison de mon ami ?, de Abbas Kiarostami — Iran 1987 — Genre : Porte de service.

maisam

Décidément, j’aime beaucoup le cinéma iranien, car je viens de nouveau de faire une très belle découverte. Le film en question est sorti en 1987, c’est le premier volet d’une trilogie qui me donne très envie de découvrir la suite, mais aussi, un peu plus, un réalisateur que je ne connais qu’avec ses réalisations les plus récentes.

(suite…)

Nahid, de Ida Panahandeh

Nahid, de Ida Panahandeh — Iran 2012 — Genre : Je t’aime moi non plus. ✮✮✮✮

nahid

La dernière fois je vous ai parlé d’un film espagnol et cette fois-ci nous partons en Iran. Je connais très peu le cinéma iranien, mais je dois dire qu’à chaque fois qu’une de leurs réalisations franchit nos frontières, je suis agréablement surpris. Il y a certes quelques ratés, mais la plupart du temps j’aime les films que les Iraniens nous proposent, car à travers des sujets divers et variés nous apprenons à mieux connaître ce pays et cette société si éloignée de la nôtre…

(suite…)

Meurtre à Yoshiwara, de Tomu Uchida

Meurtre à Yoshiwara, de Tomu Uchida — Japon 1960 — Genre : Délit de sale gueule. ✮✮✮✮

yoshiwara

Comme pour la littérature japonaise, cela fait un certain temps déjà que je ne vous ai pas parlé de films japonais. Il me semble que cela vous a manqué un peu. Non ? Toujours est-il que j’espère vous faire plaisir avec ce billet sur un film japonais des années 60. Il s’agit encore une fois d’un classique qui mérite d’être découvert ou bien redécouvert. Assez de bla-bla, venons-en à l’essentiel…

(suite…)

Vivre !, de Zhang Yimou

Vivre !, de Zhang Yimou — Chine 1994 — Genre : Bond en avant. ✮✮✮✮✮

vivre

C’est étrange, comme les souvenirs que l’on peut avoir peuvent être assez éloignés de la réalité. Effectivement, j’ai vu « Vivre ! » de Zhang Yimou lors de sa sortie au cinéma et depuis je ne l’ai plus regardée, jusqu’à il y a quelques jours afin de pouvoir rédiger ce billet. Déjà, je pensais que le film durait plus de trois heures et ensuite j’ai cru que la critique du système maoïste était bien plus virulente que ça.

(suite…)

Insiang, de Lino Brocka

Insiang, de Lino Brocka — Philippines 1976 — Genre : Végétarien. ✮✮✮✮

insi

Avant les réalisateurs philippins Lav Diaz et Brillante Mendoza, il y a eu Lino Brocka mort prématurément dans un accident de la route en 1991. Tombé dans l’oubli, Lino Brocka réalisa entre autres Bayan ko (1985) et Insiang (1976). C’est d’ailleurs ce dernier que je vais critiquer ici.

(suite…)

Nuages flottants, de Mikio Naruse

Nuages flottants, de Mikio Naruse — Japon 1955 — Genre : L’amour peut attendre. ✮✮✮✮✮

nuages

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un film japonais, car cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de cinéma japonais sur mon blog et aussi et surtout, car je sais que mes très chères lectrices et lecteurs aiment, tout autant que moi, les films venant du pays du soleil levant. Non ? Enfin, je l’espère…

(suite…)

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda

Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda — Japon 2015 — Genre : Dressage canin. ✮✮✮✮✮

etlabete

Le jeune Ren, neuf ans, erre seul dans les rues de Tokyo. Ainsi, sa rage et sa colère lui permettent de survivre dans cette mégalopole où les regards ne se croisent pas et du chacun pour soi. Le père de Ren est introuvable, car depuis son divorce l’ancien chef de famille a fini par s’éloigner de son fils pour complètement disparaître. Aussi, refusant de s’installer chez ses tuteurs légaux depuis la mort de sa mère, l’enfant de neuf ans s’est enfui dans le quartier de Shibuya.

(suite…)