Les Échappées, de Lucie Taïeb

Les Échappées de Lucie Taïeb (L’Ogre) — ISBN-13 : 9782377560349 — 180 pages — 18 € — Genre : Quatre saisons.

echapees

Il est très rare que je rédige une critique sur un livre qui vient tout juste de sortir, mais je voulais répondre au défi du mois organisé par Madame Lit. Et puis, c’était l’occasion de retrouver Lucie Taïeb, une romancière (poète et traductrice française) que j’ai découverte avec son précédent roman (Safe), mais que je n’avais pas abordé sur mon blog, malgré tout le bien que j’en avais pensé.

Il ne va pas m’être facile de résumer le roman, à la surprenante construction, de Lucie Taïeb, mais je savais déjà à quoi m’en tenir, car « Safe », c’est le titre de son premier récit, fonctionnait déjà de la même manière. Toujours est-il que le roman de Lucie Taïeb, divisé en quatre parties intitulées : « Été » « Automne » « Hiver » et « Mai », raconte deux histoires entremêlées (il me semble qu’elles se situent dans le même espace-temps) se déroulant dans un monde futuriste qui par ses travers ressemblent à l’apothéose maléfique du notre. Commençons par la petite histoire, c’est-à-dire la plus intime. Ainsi, il y a Oskar et sa soeur (imaginaire ?), qui lors d’un été devront faire face à la réalité et aux non-dits dramatiques qui planent tout en faisant la rencontre d’une fille étrange et fascinante qui se prénomme Corinne. Puis, il y a la description du monde futuriste dans lequel seul le travail compte, mais qui est avant tout une affaire d’hommes. Les gens n’en peuvent plus, ils s’épuisent à la tâche. Aussi, malgré le service de vigilance, la révolte gronde. Cette dernière est portée par une voix féminine, Stern, qui diffuse des messages à travers la radio. Par conséquent, Stern, la révolutionnaire, prendra la fuite, car elle sera pourchassée par le gouvernement en place, une dictature qui perd le contrôle et promet le pire pour tenter de survivre. Toujours est-il que la Résistance s’installe sous la forme d’une certaine désobéissance civile. Enfin arrive le dernier chapitre et dans lequel on découvre le monde d’après, dans celui-ci on parle désormais de l’autogestion du peuple, de la nouvelle organisation des fermes…

On vante sa voix qu’on entend de manière très surannée dans de petits postes de radio qu’on se passe sous le manteau. Les ondes, les ondes sont libres. Il n’y a pas d’hystérie, pas de foi, pas d’enthousiasme collectif, il y a seulement la voix de Stern dans les petits postes de radio tous les jours à heure fixe, on suppose qu’elle dérobe à son emploi du temps une petite demi‑heure le matin, ou le soir, on analyse les bruits de fond, on croit entendre parfois une cafetière parfois de jeunes enfants, parfois on croit même sentir le pain grillé, la confiture. Elle chante doucement elle lit des poèmes elle dit : « Amies, amis. » 

Que dire de la forme du texte ? Ce dernier est assez brumeux, je dirais qu’il l’est juste assez, car on comprend l’essentiel tout en laissant suffisamment la place à l’imagination et l’interprétation. Bien entendu Lucie Taïeb parle d’un États totalitaire, d’une libération, mais son livre c’est également, il me semble, une critique du libéralisme, de l’oppression des peuples. Et ce n’est pas tout, car ce roman, c’est aussi le portrait de plusieurs femmes (dont l’héroïne Stern) et de leur place dans leur société qui fait échos à la nôtre. Tout à l’heure, j’ai parlé de la forme brumeuse du texte, mais j’ai oublié de dire qu’elle était également extrêmement poétique. J’aime beaucoup le style d’écriture de Lucie Taïeb qui joue à merveille avec les descriptions, le texte est très imagé, souvent étonnant et surprenant . D’ailleurs, s’il n’était pas aussi beau, aussi stylisé, son roman n’aurait pas été aussi captivant.

Qu’en pensez-vous ? Merci de m’avoir lu.

(15 commentaires)

  1. Alors, nous avons été tous les deux plongés dans un roman futuriste pour cette rentrée littéraire. Par le biais de la citation, on peut effectivement constater que Lucie Taïwan possède une belle plume. Je ne connaissais pas cette autrice. Merci pour ta participation au défi!!! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s