Jacqui, de Peter Loughran

Jacqui, de Peter Loughran (Tusitala) — ISBN-13 : 9791092159141 — 247 pages — 20 € — Genre : Formation tout au long de la vie.

jacqui

Me voici de retour après quelques mois d’absence… Je ne sais pas si je vous ai manqué, mais moi oui, vous m’avez manqué. Quoi qu’il en soit, cette pause m’a fait le plus grand bien. Aussi, j’espère que vous serez toujours aussi nombreux à participer à mon blog. Mais, venons-en à l’essentiel…

Dans ce livre, l’auteur anglais Peter Loughran raconte l’histoire d’un homme, chauffeur de taxi misanthrope, qui a tué sa femme : Jacqui. Vous devez vous demander pourquoi je dévoile la principale intrigue du roman, mais il n’en est rien, car dès les premières avec du livre nous savons à quoi nous en tenir. Effectivement, le narrateur (qui n’est autre que l’assassin misogyne) nous explique dans le commencement du livre comment il faut faire pour se débarrasser du corps de celle ou bien celui que l’on a tué. D’ailleurs, ce début de roman m’a fait penser à un passage du film : « C’est arrivé près de chez vous » de Benoît Poelvoorde. Ceux qui ont vu le long-métrage comprendront de quoi je parle. Pour les autres, je vous invite à aller découvrir cette jouissive comédie noire belge. Bref, revenons-en au livre… Ainsi, dans ce dernier, au fur et à mesure d’un long soliloque, celui d’un homme aigri et désabusé, nous apprenons comment le narrateur a rencontré son épouse, mais aussi qu’elle est et a été sa vie ! Par conséquent, nous finissons par comprendre pourquoi cet homme (qui ne cesse de prétendre aimer sa femme) a tué Jacqui, l’amour de sa vie… Bien entendu, comme vous l’aurez sans doute deviné, le ton est violent. Effectivement, le narrateur n’arrête pas de distribuer les bons, mais surtout mauvais points. Aussi, l’homme qui a assassiné sa femme n’est, selon lui, coupable de rien. Tout ce qui lui arrive, c’est à cause des autres, de son épouse hystérique, de la société traîtresse, du monde pourri dans lequel il vit… Au final, le chauffeur de taxi justifie son acte injustifiable, par des arguments tantôt fous et tantôt fallacieux, car sa vérité est tout aussi relative que le temps pour Albert Einstein.

Je ne m’étais pas si mal conduit envers elle d’ailleurs. Oui, je l’avais tuée, mais on doit tous mourir un jour. C’est inévitable. Je ne lui avais rien fait qui ne lui serait pas arrivé un jour ou l’autre, de toute façon.

Ce livre avait tout pour me plaire, c’est-à-dire une histoire, un univers, mais aussi une ambiance… J’espérais trouver dans ce roman un peu de Charles Bukowski ou bien d’Henry Miller, mais en fin de compte j’ai été un peu déçu. Les passages censés être drôles ne m’ont pas trop fait rire. Pourtant, certaines comparaisons et descriptions sont assez croustillantes, mais je dirai qu’au final ce n’est pas assez pour moi. Certes, le style de l’auteur est direct, souvent cinglant (ce qui n’est pas fait pour me déplaire), mais j’ai trop souvent eu la désagréable impression que cela sonnait un peu faux. J’aime les histoires de misanthrope cynique, j’aime lire les romans au ton corrosif, j’aime lorsque les propos sont dérangeants, j’aime les monologues désabusés, j’aime les textes critiques et virulents… Pourtant, alors que tout ce que je viens d’énumérer est présent dans le livre de Peter Loughran, je n’ai que très moyennement apprécié cette histoire. D’ailleurs, je ne saurais pas expliquer pourquoi. Toujours est-il que « Jacqui », malgré toutes les bonnes critiques que j’ai pu lire, n’est pas un roman qui m’a transcendé.

Qu’en pensez-vous ? Merci de m’avoir lu.

(25 commentaires)

  1. Faut dire que tu mets la barre très haut avec ta comparaison à cette grandiose référence belge !
    Je lisais des avis sur son autre bouquin, il a l’air d’être toujours dans le même registre, ça s’épuise au bout d’un moment.

    J'aime

  2. Eh bé ! moi, je le note pas, na ! Ceci pour recopier (et contredire) Clovis qui m’a bien fait rire ! Bon retour Goran et belle reprise de ton blog! Moi aussi j’ai été absente longtemps. Et oui, de temps en temps, on a besoin de se reposer !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s