Où est la maison de mon ami ?, de Abbas Kiarostami

Où est la maison de mon ami ?, de Abbas Kiarostami — Iran 1987 — Genre : Porte de service.

maisam

Décidément, j’aime beaucoup le cinéma iranien, car je viens de nouveau de faire une très belle découverte. Le film en question est sorti en 1987, c’est le premier volet d’une trilogie qui me donne très envie de découvrir la suite, mais aussi, un peu plus, un réalisateur que je ne connais qu’avec ses réalisations les plus récentes.

« Où est la maison de mon ami ? » est le premier titre (suivi de Et la vie continue et Au travers des oliviers.) de la Trilogie de Koker. Aussi, « Où est la maison de mon ami ? », sorti en 1987, est réalisé par le cinéaste iranien Abbas Kiarostami. En France, c’est au festival des trois continents que le film iranien, premier volet d’une trilogie que le réalisateur ne considère pas comme tel, fut découvert. Mais venons-en au synopsis du long-métrage… Ainsi, le film s’ouvre dans une salle de classe. Les élèves d’environ huit ans sont joyeux, mais aussi tumultueux. Il n’y a rien de méchant dans le comportement de ses enfants qui exprime simplement, dans le brouhaha, la joie de leur liberté retrouvée par le retard du professeur. Pourtant, très vite, le maître est de retour, celui-ci demande le silence tout en sermonnant ses élèves à cause de leur comportement. Ensuite, le professeur passe entre les tables afin de corriger les devoirs des enfants. Malheureusement pour le petit Mohamed, ce dernier n’a pas fait ses devoirs et c’est même la troisième fois de suite qu’il ne les fait pas. Aussi, l’instituteur gronde sévèrement le pauvre petit Mohamed, devant une classe méduse, en lui faisant comprendre qu’à sa prochaine infraction il se fera renvoyé de l’école. Mohamed finit en larmes… Toujours est-il que maintenant toute la classe comprend que les devoirs doivent être faits. Et, nulle part ailleurs, que dans le cahier réservé à cet effet. La classe finie, tout le monde rentre chez lui… Aussi, c’est en commençant à travailler sur ses devoirs que le pauvre Ahmad s’aperçoit qu’il a emporté par erreur le cahier de Mohamed. Ce dernier va-t-il se faire renvoyer ? Ahmad ne peut l’accepter…

ou-est-la-maison-de-mon-ii04-g

Aussi, le sage enfant demande à sa mère s’il peut aller rapporter son cahier à Mohamed pour ne pas que celui-ci se fasse renvoyer de l’école. Cependant, la mère, trop occupée par ses tâches ménagères, n’écoute pas son fils. Ahmad a beau insister, sa mère ne veut pas l’entendre, car celle-ci a trop besoin de son fils pour bercer le bébé, aller chercher le pain, etc. Aussi, Ahmad désobéit à sa mère et s’en va à la recherche de Mohamed, un camarade de classe dont il ne sait pas grand-chose. Mohamed habite dans un village que Ahmad ne connaît pas. Aussi, ce dernier va devoir braver l’indifférence des adultes afin de sauver son ami du renvoi. À travers le parcours de cet enfant, c’est aussi un pays et des hommes que nous présente le réalisateur iranien Abbas Kiarostami. D’ailleurs, les adultes, trop accaparés par leurs difficultés quotidiennes, ne se préoccupent pas des problèmes des jeunes. Et c’est ce monde des adultes (dans un village pauvre d’Iran), vu à travers le regard d’un enfant préoccupé, que nous découvrons. Toujours est-il que la société que je perçois est composée d’adultes égoïstes, car la vie est dure… Cependant, les gens de Koker (c’est le nom du village dans lequel se déroule le film) ne sont ni meilleurs ni moins bons qu’ailleurs, ils sont juste plus préoccupés. Pour conclure, je vais dire quelques mots sur la réalisation. Je n’ai jamais vu un film où le regard d’un enfant a été aussi bien capturé que dans ce long-métrage. Les yeux d’Ahmad sont littéralement hypnotiques. D’ailleurs, il en a été de même avec tous les autres enfants du film que l’on voit surtout, au tout début, lors de la scène qui se passe dans la classe. J’ai été fasciné ! Les regards de tous ces jeunes suffisent à eux seuls à exprimer tout autant de choses (si ce n’est plus) que de longs dialogues…

Qu’en pensez-vous ? Merci de m’avoir lu.

(24 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s