L’Idiot !, de Youri Bykov

L’Idiot !, de Youri Bykov — Russie 2014 — Genre : Petite deviendra grande. ✮✮✮✮

idiot

Étrangement, je ne vous ai jamais parlé de films russes sur mon site, alors que pourtant la production cinématographique contemporaine de ce pays est très intéressante. Enfin, tel est le cas des réalisations russes qui franchissent nos frontières. Je vais donc vous parler d’un film sorti en 2014, mais vu, pour ma part, il y a quelques jours. Je reviendrai sans doute un jour sur le cinéma classique russe, mais, une fois n’est pas coutume, je commence par le contemporain…

« L’idiot ! », qui n’est pas sans rappeler le titre d’un livre de Fedor Dostoïevski, est le titre d’un film (sorti en 2014) réalisé et scénarisé par Youri Bykov. Mais pourquoi donc ce titre ? Le héros du film, un jeune plombier prénommé Dima, n’a pourtant rien d’un idiot, c’est même le contraire. Effectivement, celui-ci prépare des études pour devenir ingénieur. Cependant, dans la Russie d’aujourd’hui être idiot est synonyme d’honnêteté, Dima Nikitine fait donc partie de cette engeance d’hommes en voie de disparition dans une Russie en perdition, c’est un homme qui refuse les triches, les magouilles, le système D, c’est un homme honnête qui marche droit et qui veut réussir sans faire de compromis. Oui, Dima est un idiot, car il croit (dur comme fer) en l’honnêteté, et la justice, Dima, diront certains, est un naïf. Aussi, un matin, le jeune plombier, qui est employé par la municipalité pour s’occuper de la plomberie des HLM de la ville, s’aperçoit d’une fissure sur le mur d’un immeuble qu’il visite. Inquiet, par ce qu’il vient de voir, le jeune Dima Nikitine rentre chez lui pour faire quelques calculs… Ainsi, le futur ingénieur finit par comprendre que l’immeuble n’en avait plus pour longtemps, que celui-ci allait s’effondrer d’ici peu. Pris de panique, Dima Nikitine comprend que l’immeuble doit être évacué le plus rapidement possible. Cependant, dans cette Russie corrompue et malade, personne ne veut entendre la voix de la raison, non personne (ni les dirigeants ni les locataires), car personne ne croit et ne veut croire en l’honnêteté d’un homme (qui ne cherche rien d’autre qu’à sauver des vies). De plus, tout le monde se moque de ce gesticulateur… Mais de quoi se mêle-t-il ? Mais quel est son intérêt dans cette histoire ? Que veut-il exactement ? Il y a forcément anguille sous roche ? Ces questions, tout le monde se les pose. Il y a les privilégiés, corrompus, qui ont peur de devoir partager leur gâteau (déjà bien trop petit à leur goût), mais aussi les miséreux, pouilleux, qui ont déchanté il y a déjà bien longtemps.

l-idiot

Dans un premier temps, Dima Nikitine a du mal à rentrer en contact avec la Maire de la ville, mais il finit par la retrouver, avec le reste des élus, dans une soirée organisée en l’honneur de l’anniversaire de celle qui dirige la ville. Tous se comportent comme des porcs, car tout le monde est murgé… L’alcool coule à flots, que la vodka est bonne les soirs d’hiver. Mais les invités, on le comprend très vite, ne sont là que pour le spectacle et le paraître. Aussi, dans ce monde du chacun pour soi et du Dieu pour tous, Dima n’arrive pas à faire entendre sa voix. Le réalisateur russe nous présente un monde cynique et désenchanté, un monde qui ressemble à celui de Dostoïevski. Le film est triste et hypocrite, mais aussi beau et mélancolique, car comme bien souvent dans les productions russes, même les pires des pourritures ont une belle âme. On aurait presque de la peine pour tous ces élus corrompus et presque de l’agacement, envers l’idiot de la ville qui se bat contre des moulins à vent. La Russie que nous décrit Youri Bykov est grotesque, c’est un pays habité par des hommes et femmes qui ne se font plus d’illusions. On pourrait croire que le réalisateur russe exagère, qu’il grossit le trait, mais à peine, il me semble. Pour conclure, si vous aimez ce genre de films, je vous conseille aussi Léviathan d’Andreï Zviaguintsev. Il est encore mieux que « L’idiot ! »…

Qui aime le cinéma contemporain russe ?

(18 commentaires)

  1. Moi j’aime bien mais j’ai toujours des réticences pour certains dont j’aime la réalisation mais qui sont trop proches des arcanes politiques. Je ne connaissais pas ce film, j’aimerais le voir car ce monde russe ressemble à celui que j’ai vu lorsque j’habitais en Russie. Merci Goran. J’essaie d’être de retour même si je suis très en retard sur tout… =)

    Aimé par 1 personne

  2. L’histoire telle que tu la racontes me fait penser à une pièce d’Ibsen que j’aime beaucoup, Un Ennemi de la société. C’est aussi l’histoire d’un homme qui essaye d’alerter sa ville d’un danger et qui n’est pas cru car il va contre les intérêts des uns et des autres …

    Aimé par 2 people

  3. L’idiot de Dostoievski est auss un âme pure et pas quelqu’un de stupide comme le suppose le mot français . J’aimerais bien voir ce film car j’ai un faible pour l’âme russe.

    Aimé par 1 personne

  4. Je dois avouer que je connais très peu le cinéma russe contemporain… je crois qu’inconsciemment j’y associe une image très sombre, d’ambiance mortifère, de corruption, de désespérance, ce que ne détrompe pas ton billet !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s