Goethe et la France, de Jacques Berchtold

Goethe et la France, de Jacques Berchtold (La Baconnière) — ISBN-13 : 9782940431601 — 281 pages — 46 € — Genre : Goethe. ✮✮✮✮

goethe

Tout le monde connaît Goethe au moins de nom, mais très peu de personnes connaissent l’œuvre de celui qui a écrit entre autres l’Opéra Faust, mais encore moins de gens connaissent l’homme, sa vie et son rapport à la culture française… Qui est Goethe ? L’un des auteurs allemands les plus importants, mais quoi d’autre ?

Johann Wolfgang von Goethe est un homme de lettres allemand né à Francfort en 1749 et mort à Weimar en 1832 à l’âge de 82 ans. De plus, Goethe, qui fut aussi un homme d’État, est considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands penseurs et intellectuelles allemand et européen. Effectivement, l’œuvre de Goethe est aussi riche que variée puisque cet intellectuel, connu pour ses romans (Les Affinités électives) et opéras (Faust), se passionnait aussi pour les sciences dures comme l’optique ou bien la géologie. Enfin, Goethe était aussi compositeur et peintre. Aussi, originaire d’une famille d’artisans, c’est le père de Goethe, un homme sévère, qui s’occupa principalement de l’éducation de son fils. Goethe dut faire l’apprentissage de plusieurs langues, dont le français, mais aussi de matières scientifiques et sportives comme l’escrime ou bien l’équitation. Très tôt, Goethe fut plongé dans la culture française, mais c’est en côtoyant le comte Thorane pendant la guerre de Sept Ans (considéré aujourd’hui comme étant le premier conflit mondial) que ce dernier y fut réellement sensible, au point même de soutenir les Français à la bataille de Rossbach. Ma transition est toute trouvée puisque mon billet concerne un livre qui traite du sujet de Goethe et la France. Plus exactement, il s’agit d’un catalogue d’exposition, celui consacré à l’exposition temporaire sur Goethe et la France que l’on peut voir à la fondation Martin Bodmer (en Suisse) du 12 novembre 2016 au 23 avril 2017. Sachez avant que je poursuive que le livre peut être lu sans avoir vu l’exposition. Ainsi, comme bien souvent avec les catalogues d’exposition, nous avons droit à une longue introduction qui explique comment dans un premier temps Goethe fut très vite confronté à la culture française avant de s’y être peu à peu éloigné, mais bien entendu jamais complètement. En France, Madame de Staël fut la protectrice de Goethe. Puis, à travers divers chapitres, on apprend à connaître Goethe et son rapport à la Révolution française, à l’architecture, à la peinture, à la botanique, etc., etc.

De nombreux documents visuels agrémentent la visite, telles des aquarelles réalisées par Goethe lui-même, des gravures figurant dans les éditions rares, des ouvrages de l’art des jardins et de la botanique, des dessins de Claude Gellée dit Le Lorrain ou de Delacroix, un portrait peint de Goethe par Kolbe ou même la tête monumentale de Goethe du sculpteur David d’Angers, montrée en Suisse pour la première fois.

La fondation Martin Bodmer est une bibliothèque et un musée privé classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ainsi, ce dernier a réuni pour son exposition temporaire, la plus grande collection hors d’Allemagne consacrée à Goethe. Le catalogue d’exposition est très intéressant. Certes, les sujets abordés sont parfois assez pointus, mais l’ensemble est passionnant surtout si vous vous intéressez à Goethe et plus largement à la culture du XIXe siècle. Bien entendu, l’ouvrage nous permet de mieux comprendre l’homme et son œuvre, mais aussi de mieux positionner l’imbrication de Goethe dans son époque et aussi son apport à notre culture. Enfin, le livre en papier cartonné à la couverture souple et très agréable au toucher. Les reproductions photographiques sont belles malgré l’absence de papier glacé. J’apprécie les pages cousues et non collées, ce qui confère à l’ouvrage une bonne solidité.

Qui s’intéresse à Goethe et à son époque ?

(18 commentaires)

  1. Pour moi, Goethe c’est d’abord la langue allemande… cette belle langue tellement abîmée par les années obscures de la première moitié du XXème siècle.
    « des dessins de Claude Gelée, dit Le Lorrain », Le Lorrain c’est plutôt XVIIème siècle (j’ai passé beaucoup de temps au Louvre à regarder ses tableaux aux couchers de soleil étourdissants). Est-ce que ses dessins figurent dans le livre parce qu’ils appartenaient à Goethe, ou pour d’autres raisons ? Une époque sans aucun doute passionnante, comme toutes les époques je crois, et il est certainement bon et enrichissant de s’y plonger. J’essaierai de voir si le livre est en librairie, histoire de le feuilleter. Bien sûr l’idéal serait d’aller voir l’expo 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pas trop fan de la sonorité de la langue allemande… Je préfère l’Italien chantant 🙂 Effectivement quelques dessins de Goethe sont bien présents dans le livre… Et la Suisse n’est pas trop loin 🙂

      J'aime

      1. L’italiano è una lingua sensuale, une langue sensuelle, c’est ce que j’avais dit à mon prof d’italien 🙂 La sonorité de la langue allemande peut être très belle et très poétique.
        Je ne te demandais pas s’il y avait des dessins de Goethe, mais si les dessins du Lorrain appartenaient à Goethe pour qu’ils soient dans le livre, alors qu’ils sont du XVII ème.

        Aimé par 1 personne

  2. Si tu veux de l’Allemand chantant, il faut aller en Autriche! 😉
    C’est génial, ce livre sur Goethe, c’est la première fois depuis que je suis sur la blogo, que je vois quelqu’un s’intéresser à l’Allemagne pour autre chose que le Nazisme! Et le « Faust » de Goethe est un de mes ouvrages favoris! Ce livre m’a l’air vraiment intéressant! 🙂

    Très bonne journée à toi!

    Aimé par 1 personne

  3. J’aimerais aimer Goethe parce que celle que j’aime l’aime mais deux fois, j’ai tenté de lire « les souffrances du jeune Werther » et deux fois, le livre m’est tombé des mains…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s