Babbitt, de Sinclair Lewis

Babbitt, de Sinclair Lewis (Livre de Poche) — ISBN-13 : 9782253033592 — 472 pages — 7,60 € — Genre : C’est moi le plus beau. ✮✮✮✮

babbitt

Babbitt est le titre d’un roman américain publié en 1922 par l’auteur Lewis Sinclair. Ce dernier est d’ailleurs le premier romancier américain à avoir reçu un prix Nobel de littérature en 1930.

Babbitt est un homme marié à Myra. Babbitt est aussi le père de trois enfants, Verona, Ted et Catherine. Babbitt emploie une bonne à tout faire originaire de Croatie. Babbitt possède une voiture. Babbitt possède aussi une belle maison dans un lotissement huppé de la ville de Zenith. Babbitt est un promoteur immobilier qui gagne relativement bien sa vie. Babbitt est un homme heureux qui possède tout ce qu’un homme doit avoir selon lui, à savoir une vie de famille bien rangée et une situation professionnelle très avantageuse financièrement parlant. J’énumère les possessions matérielles et immatérielles de Babbitt, tout comme celui-ci le fait, il énumère et met en exergue tout ce qu’il possède, car effectivement, Babbitt est une personne superficielle. Et pour ne rien arranger, Babbitt est un homme pingre, un radin qui fait attention au moindre sou. Cependant, un jour, Babbitt, l’homme satisfait de sa petite personne et de sa petite vie, cet homme si sûr de lui et de ses idées, va commencer à douter. De plus, son bonheur ne le satisfera plus. L’argent, la position sociale et familiale de Babbitt ne semblent plus suffire à ce dernier. Aussi, c’est à partir de ce moment que Babbitt s’interroge sur sa vie proprette et monotone. Petit à petit, le personnage change, se transforme, commence à penser autrement…

Écoute-moi bien. La première chose qu’il faut que tu comprennes, c’est que tout ce micmac d’œuvres de charité, de bienfaisance et de détente, ce n’est pas autre chose en ce bas monde que la porte ouverte au socialisme. Plus tôt un homme apprendra qu’on ne va pas le dorloter, qu’il n’a pas à compter sur de la boustifaille à l’œil, la gratuité de l’école ou des friandises pour ses gosses, mais qu’il devra gagner tout cela eh bien, plus tôt il se mettra au travail et produira, produira, produira. Voilà ce dont le pays a besoin et non pas de toutes ces blagues qui ne font qu’affaiblir la volonté de l’ouvrier et donner à ses gosses toutes sortes d’idées au-dessus de leur condition.

Sinclair Lewis, dans son roman Babbitt, décrit, de manière non pas cynique, mais sarcastique, le petit monde bourgeois américain du début des années 20, à travers le portrait d’un homme d’affaires qui considère que les pauvres sont responsables de leurs situations. Aussi, Babbitt est un républicain pur et dur, un libéral type qui considère l’opposition et les idées socialisantes comme la pire des atrocités. Le capitalisme, nouveau dieu américain, est habilement dénoncé par l’auteur américain Sinclair Lewis. Effectivement, son roman Babbitt n’est rien d’autre qu’une critique d’une société américaine toujours plus avide et dans laquelle l’argent roi gouverne les esprits simples. L’American way of life en prend un sacré coup… Rédigé en 1922, je trouve que le roman de Sinclair Lewis n’a pas pris une ride et que ce dernier aurait pu être écrit aujourd’hui. Presque un siècle après la publication de Babbitt, les arguments des libéraux ne semblent pas avoir changé d’un iota. Pourquoi d’ailleurs modifier des arguments qui font toujours mouche ? Effectivement, encore aujourd’hui le modèle anglo-saxon est montré en exemple, comme un modèle parfait qui ne connaît aucun problème… Pour conclure, je tiens à préciser qu’il s’agit d’un roman écrit sur le ton caustique, Sinclair Lewis montre le petit bourgeois américain en usant d’humour.

C’est la première fois que je lis cet auteur américain et je vais sans aucun doute poursuivre ma découverte de l’univers de Sinclair Lewis. Qu’en pensez-vous ? Qui a déjà lu cet écrivain ?

(28 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s