Vivre !, de Zhang Yimou

Vivre !, de Zhang Yimou — Chine 1994 — Genre : Bond en avant. ✮✮✮✮✮

vivre

C’est étrange, comme les souvenirs que l’on peut avoir peuvent être assez éloignés de la réalité. Effectivement, j’ai vu « Vivre ! » de Zhang Yimou lors de sa sortie au cinéma et depuis je ne l’ai plus regardée, jusqu’à il y a quelques jours afin de pouvoir rédiger ce billet. Déjà, je pensais que le film durait plus de trois heures et ensuite j’ai cru que la critique du système maoïste était bien plus virulente que ça.

« Vivre ! » est un film qui retrace l’histoire de la Chine du début des années 1940 jusqu’au début des années 70. Ainsi, c’est à travers les péripéties de la famille Xu que le réalisateur nous trace l’histoire de son pays. Le film commence dans une sorte de tripot chinois et dans lequel un homme joue et perd beaucoup d’argent aux dés. Il s’agit d’un jeu chinois que je ne connais pas (mais peu importe), car les drogués des jeux d’argent sont partout les mêmes : nerveux, incontrôlable et fauché. Toujours est-il qu’une fois rentré chez lui, Xu Fugui se fait réprimander par sa femme. Celle-ci demande à son époux de cesser ses activités ruineuses, la famille est sur le point de perdre sa maison, mais Xu Fugui ne veut rien entendre. N’en pouvant plus, la jeune femme quitte avec son fils le foyer familial. Cette dernière finira par revenir avec un autre enfant et elle retrouvera un mari apaisé qui a décidé de tout faire pour racheter ses fautes passées et s’occuper au mieux des siens. Tout ira bien, jusqu’à la première tragédie historique. Nous sommes à la fin des années 40, au début de la guerre civile qui marqua la naissance de la République populaire de Chine. Aussi, à partir de ce départ pour le front, les drames (politiques et familiaux) ne vont pas cesser de s’accumuler. Je ne vais pas m’appesantir sur les malheurs de la famille Xu, afin de ne pas trop dévoiler l’histoire. Mais, sachez que la vie dans la Chine communiste de Mao fut très compliquée. Alors certes, comme je l’ai dit dans mon premier paragraphe, je pensais le film bien plus virulent, mais les attaques envers le régime communiste, même si elles ne sont pas frontales, existent, et le spectateur peut parfaitement comprendre la situation. Et tout y passe, du plus absurde au plus tragique des changements sociaux économiques. Aussi, la famille Xu ne cessera de se réadapter…

tolive3

Le film de Zhang Yimou est extrêmement émouvant, mais aussi très optimiste malgré tous les malheurs qui se sont accumulés sur la Chine et la famille Xu. Je pense au proverbe japonais qui dit quelque chose comme : « cette fois à terre, huit fois debout ». Effectivement, le réalisateur chinois aurait pu utiliser ce proverbe comme titre. De plus, le film est assez déroutant, car les moments tragi-comiques sont déstabilisants. La mort peut être drôle, malgré la musique lancinante et le désastre que l’on sent arriver. Il y a beaucoup de légèreté dans ce film témoignage qui n’est jamais larmoyant, alors qu’il pourrait facilement l’être. J’ai été touché par les personnages qui ont finalement tous un bon fond et aucun d’eux n’est montré comme une mauvaise personne, même ceux qui travaillent pour le parti communiste. J’ai aimé les décors du film ainsi que l’image. Enfin, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette réalisation chinoise qui remporta le grand prix du jury de Cannes en 1994 ainsi que le prix de l’humanité et du meilleur acteur pour Ge You. Malheureusement, le metteur en scène n’a pas pu venir chercher son prix, car visiblement cette critique de la société chinoise n’a pas plu à tout le monde et Zhang Yimou, en l’absence du visa de censure de Pékin, n’a pas eu l’autorisation de sortir de Chine. Aujourd’hui, d’après ce que j’ai compris, le film est accessible sur le territoire chinois.

Qu’en pensez-vous ?

(39 commentaires)

      1. Génial ! Tu pourras aussi faire un billet car je suis en train de les revoir tous… mais écrire sur un film me semble plus compliqué que sur un spectacle. Visconti me fascine (je suis dans Obsession en ce moment !) J’ai décidé également de revoir également, dans ma lancée et dans un tout autre style, tous les S. Lumet et Lubitsch et j’adore le cinéma asiatique également, et Tarkovski… Il y en a trop finalement…

        Aimé par 1 personne

  1. Le commentaire est parti trop vite avec mon enthousiasme effréné ! Donc Tarkovski (j’ai vécu en Russie et j’avais l’impression d’être dans un de ses films constamment). Par contre, je trouve que tu écris vraiment bien sur les films… Je vais lire illico ton billet sur Lubitsch !!

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas vu ce film. Surtout lorsque j’apprenais le chinois, je cherchais des films en mandarin (je suppose qu’il est en mandarin ?) et je ne trouvais pas grand chose. Pourtant, sûr que j’aurais apprécié ce film.

    Aimé par 1 personne

  3. « cette fois à terre, huit fois debout » 😀

    Je ne connais pas ce film chinois, d’ailleurs ma culture en film chinois est assez limitée. Mais pourquoi pas, cela donne une image de ce pays, un instantané des conditions de vie des chinois à cette époque.

    Aimé par 1 personne

    1. Bison, je n’arrive plus à écrire de commentaire sur ton blog et à aucun autre hébergé chez blogspot. J’ai essayé ce matin de laisser un commentaire sur ta dernière critique et impossible…

      J'aime

  4. Lorsque j’atais à la fac et que j’apprenais le mandarin, je me gavais de films chinois jusqu’à l’overdose.
    « Vivre » fait partie de ceux que je pourrais revoir sans avoir d’effet « overdose » qui ne revienne, je pense! j’avais adoré le film. Je crois même que je l’ai vu deux fois, mais tout se mélange dans ma tête!
    en tout cas j’avais bien aimé le début: le gars perd tout au jeu, et c’est ce qui le sauve de la purge des bourgeois, vu qu’il n’a plus rien. Tu parles d’un coup de chance!
    Est-ce dans ce film qu’à la fin, un docteur (emprisoné) est appelé à la rescousse lorsque la fille de la famille accouche, et que personne ne sait gérer les complications? Ah mais le docteur, affamé, mange trop de petits pains d’un coup et meurt, se faisant littéralement exploser l’estomac…
    Bref, un très bon film, qui pointe du doigt les dérives de la Chine maoïste.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s