La voie des Indés

indee

Il y a quelques jours, je vous ai présenté une petite liste de mes 25 maisons d’édition préférées… Comme vous vous en êtes rendu compte, ma liste comporte de nombreuses maisons d’édition indépendantes que j’ai connues, pour certaines d’entre elles, grâce au réseau social littéraire Libfly et à son opération « La voie des Indés ».

En effet, comme me l’a très judicieusement dit Corentine, même si on veut soutenir davantage les petits éditeurs ce n’est pas évident, car on ne connaît pas forcément et le livre est un objet cher alors on doit faire des choix. Par conséquent, j’ai eu envie de vous présenter « La voie des Indés », une opération qui promeut les maisons d’édition indépendantes.

Pour ce faire, j’ai la chance, l’honneur, la joie et l’immense privilège de pouvoir interviewer la célèbre Aurélie Olivier, celle grâce à qui tout est possible…

– Bonjour Aurélie, peut-être pourriez-vous vous présenter en quelques phrases avant de rentrer dans le vif du sujet ?

Bonjour Goran, Si je préfère avant tout décliner le titre de « Celle grâce à qui tout est possible » par crainte de décevoir a posteriori les rêves de votre auditoire, je peux en revanche dire qu’en animant le réseau social de lecteurs Libfly.com, je fais mon possible pour que certains livres rencontrent leurs lecteurs, que certains lecteurs rencontrent leurs livres et que les lecteurs se rencontrent entre eux pour décupler le plaisir 🙂

– J’en ai parlé brièvement dans mon introduction, mais quel est le but de « La voie des Indés » ? Peut-être pourriez-vous aussi présenter Libfly ?

Libfly.com, qui a été créé par Archimed en 2008, est un réseau social de lecteurs, sur lequel vous pouvez créer votre blog, votre bibliothèque, donner votre avis sur les livres, piocher dans les conseils d’autres lecteurs et même de bibliothécaires. A l’intérieur de ce qui est donc un immense carnet de lecture interactif, tous les mois, est proposée une Voie des indés qui met en lumière le travail de deux maisons d’édition indépendantes.

– Comment est-ce que cela fonctionne exactement ? Je crois savoir que l’on reçoit des livres dans sa boîte aux lettres ?

Deux maisons d’éditions soumettent à la curiosité des lecteurs de Libfly une vingtaine de titres de leurs catalogues. Les lecteurs nous écrivent pour recevoir tel ou tel titre de leurs choix. Après avoir reçu le livre dans leur boîte aux lettres, ils ont 1 mois pour écrire leurs retours de lecture sur Libfly, ce qui permet à d’autres lecteurs de le découvrir… et ce d’autant plus que ces avis se retrouvent également sur les sites des bibliothèques abonnées, parmi lesquelles celles de Paris, Meudon ou Strasbourg !

– Depuis quand existe cette opération (sous la forme actuelle, mais aussi sous les autres) ? D’ailleurs, pourquoi avoir modifié le mode de fonctionnement ?

Cette opération a été créée initialement en 2012 grâce à Lucie Eple (aka Yomu) qui animait alors Libfly.com. Elle a rapidement été rejointe par Julien Delorme qui depuis que je le connais met également son énergie au service l’édition indépendante. La voie des indés se déroulait alors de juin à octobre, afin de donner une visibilité plus grande à des maisons d’édition indépendantes pendant la rentrée littéraire. Avant de travailler à Libfly.com, j’avais moi-même participé à la Voie des indés en tant que lectrice ce qui m’avait permis à l’époque de découvrir le superbe travail de la maison d’édition Les fondeurs de brique. Quelques années plus tard, une fois à bord de Libfly, j’ai égoïstement eu envie de la revivre plus souvent 🙂 , d’où l’idée de la mensualiser.

– Quels sont les retours des éditeurs et comment réagissent-ils (s’ils le font) face aux critiques (bonnes ou mauvaises) ?

Les éditeurs sont toujours attentifs à ce qu’écrivent les lecteurs qui participent à la Voie des indés et dans la mesure où les critiques sont constructives et vont au-delà du « j’aime/j’aime pas », c’est toujours nourrissant pour eux de lire la manière dont est lu par un autre qu’eux-mêmes, ce texte qu’ils ont de leur côté lu des dizaines de fois pour qu’il arrive justement dans les mains d’un autre lecteur…

– Travaillez-vous avec les éditeurs sur la liste des livres proposés ou bien ces derniers sont-ils libres ?

Souvent j’oriente les éditeurs, je leur parle des lecteurs de Libfly, de leurs goûts et je les invite à dépasser la nouveauté, une manière de travailler sur le temps long, qui est celui de la lecture, celui des bibliothèques et celui de l’apprentissage, même s’il est trop rarement celui de la commercialisation, mais les éditeurs restent les meilleurs connaisseurs de leur catalogue et je gagne en surprise en les laissant libres de constituer leurs listes à partir de mes orientations.

– Comment faites-vous pour connaître autant d’éditeurs indépendants (oui je suis impressionné) ?

C’est une expérience négative qui m’a ouvert l’appétit. Il y a presque 10 ans, j’ai travaillé dans une grande chaîne de librairie en Angleterre. Les choix éditoriaux de cette chaîne à l’époque étaient uniquement déterminés par la rentabilité maximale (cela a changé dernièrement grâce à l’arrivée d’un nouveau gestionnaire). Par exemple, toutes les semaines, il y a avait un partenariat financier avec un éditeur et les libraires se retrouvaient à dire à la caisse à tous les clients qui avaient acheté pour plus de 15 pounds de livres : « Pour seulement 3 pounds de plus, vous pouvez acheter tel ou tel titre. » Semaine après semaine, le contenu rétrograde du livre en question me désespérait. Comme je n’avais pas envie de vivre désespérée, je me suis dit, à partir de cette expérience, que j’emploierai mon énergie à défendre des livres dont la circulation me semblait, a contrario, rendre le monde plus riche. Depuis, je fouine, traque et lis avec l’espoir de rétablir la justice 🙂

– Actuellement, ce sont les éditions « Signes et balises » et « Galaade » qui sont mis à l’honneur, peut-être pourriez-vous nous en dire quelques mots ?

Pour en savoir plus sur Signes et balises, je vous conseille de lire l’entretien d’Anne-Laure Brisac, l’éditrice, qui vient de paraître. Celui d’Emmanuelle Colas de Galaade paraîtra quant à lui en fin de semaine… Chez Signes et balises, j’ai lu le week-end passé La traîne sauvage de Rosine Crémieux et Pierre Sullivan, qui est le texte le plus fin que j’ai lu sur la résistance et la question transmission de la mémoire et que je ne peux m’empêcher de recommander !

– Et comme mes lecteurs sont curieux (non non, moi je ne le suis pas) peut-être pourriez-vous nous annoncer en exclusivité le nom de l’éditeur qui va participer le mois prochain ?

Au mois de décembre, nous mettrons en lumière (roulement de tambours) les éditions du chemin de fer, spécialisée dans la rencontre texte/images, qui ont publié entre autres Albertine Sarrazins et Béatrix Beck et Asphalte, jeune maison d’édition avec un catalogue spécialisé en littérature étrangère 🙂

– Merci, Aurélie, d’avoir répondu à mes questions, et peut-être souhaitez-vous rajouter quelque chose ?

Merci à vous Goran !

(30 commentaires)

  1. Très intéressant. J’aime beaucoup les entretiens, c’est très vivant et ça ouvre des portes sur d’autres choses. Merci, Goran. J’espère que tu auras l’occasion de nous offrir d’autres articles de ce genre.

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime bien les ‘petits éditeurs’, et je suis inscrite chez libfly (mais en sommeil actuellement, depuis des mois). La seule fois où j’ai demandé un livre, et promis en plus… rien de rien!!! j’ai signalé, mais peut être pas au bon endroit, alors tant pis (j’ai lu le livre demandé mais par un autre biais, je voulais vraiment le lire!)

    Aimé par 1 personne

  3. Aurélie fait un super travail pour la littérature. J’ai découvert de superbes petites maisons d’édition grâce à Libfly.
    Il est vrai que le site est un peu moins convivial désormais. En tout cas, personnellement, j’ai du mal à m’y remettre au quotidien mais je les suis toujours de loin.

    Aimé par 1 personne

  4. J’étais allée voir le site Libfly grâce à toi, mais j’avais été un peu perdue. Maintenant je comprends mieux comment il fonctionne 🙂 et je trouve ça super cette « Voie des indés », je crois que je vais m’y inscrire d’ailleurs…

    Merci pour l’écho à mon commentaire 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s