The Tribe, de Myroslav Slaboshpytskiy

The Tribe, de Myroslav Slaboshpytskiy — Ukraine 2014 — Genre : Vive la jeunesse. ✮✮✮✮

trib

Cette semaine nous devions partir aux Philippines et nous voici finalement en Ukraine, Mokamilla voulait visiter l’Europe de l’Est et je n’ai pas pu résister à cette proposition de voyage cinématographique. Je vais donc vous parler d’un film que j’ai vu il y a quelques années dans mon petit cinéma de quartier…

Ainsi, le film dont je vais vous parler aujourd’hui a remporté au Festival de Cannes 2014, le Grand prix de la semaine de la critique. Il s’agit d’un film joué par des acteurs sourds-muets et qui, malgré l’absence des sous-titres, se regarde sans difficulté. Certes, on ne comprend pas tout et quelques éléments narratifs nous échappent, mais pour l’essentiel tout y est… De plus, tous les acteurs du film sont non professionnels et réellement sourds. Venons-en à l’histoire !

cm7czipwsaet7c3

C’est le premier jour de classe pour le jeune Sergei, celui-ci sort du bus et demande à quelqu’un ou se trouve l’adresse notée sur un papier. Le réalisateur place la caméra de l’autre côté de la rue et c’est ce que nous observons. On ne sait pas encore qu’il s’agit du premier jour de classe du jeune héros, mais on le saisit dès la seconde séquence lorsque Sergei arrive dans le pensionnat qui organise une fête pour la rentrée, semble-t-il ? La caméra est placée derrière la baie vitrée de l’établissement et on observe, attentif, un second plan-séquence, c’est bien une réception qui a lieu et à laquelle Sergei n’assistera pas pour cause de retard. Le troisième plan du film nous montre deux personnes en train de converser en langage des signes. La scène se déroule dans un bureau et on pense comprendre qu’il s’agit de la directrice du pensionnat qui parle avec un homme dont on ne sait rien. Ces derniers sont interrompus par Sergei qui arrive en montrant un bout de papier, on comprend que le jeune homme est nouveau dans l’établissement et qu’il est plus ou moins perdu. Une fois dans la classe, le petit nouveau se présente et bien entendu on ne comprend pas ce qui est dit, mais on regarde intrigué en essayant de deviner… La professeure de géographie qui explique quelque chose à partir d’une carte européenne et elle demande le silence. Puis, la lumière se met à clignoter ce qui signifie la fin des cours. Voilà pour les quelques premières minutes du film. Comme vous l’aurez compris, le réalisateur utilise de nombreux plans-séquences afin de permettre aux spectateurs une meilleure observation des scènes.

m170077

Toujours est-il que le début du film nous montre un pensionnat qui fonctionne comme n’importe quel autre établissement scolaire sauf que ces étudiants sont sourds-muets. Cependant, très vite cet univers insouciant bascule dans l’horreur et le glauque. Sergei va se retrouver dans un monde violent et dans lequel il devra savoir s’imposer par la violence pour ne pas se faire écraser, et faire parti du groupe des dominants. Effectivement, ces étudiants forment un gang de mafieux qui vivent de vol et de raquettes, mais aussi en prostituant les étudiantes du pensionnat pour jeunes sourds-muets. Ainsi, tous les soirs les garçons emmènent les filles vendre leur corps dans un air de repos réservé aux camionneurs. C’est tristement toujours la même chose qui se passe tous les soirs, un jeune homme frappe à la vitre d’une porte, un camionneur ouvre, une fille monte et ressort après quelques minutes en se réajustant. Cependant, un beau jour Sergei, qui a su très bien s’intégrer, va tomber amoureux de la jeune Anna qui doit bientôt quitter l’école pour aller exercer ses nombreux talents en Italie.

The Tribe est un film marquant et auquel on ne peut rester indifférent. Soit on aime, soit on déteste, mais je pense que l’on ne peut rester dans la demi-mesure face à cette surprenante réalisation ukrainienne. J’ai vraiment beaucoup aimé malgré une scène assez horrible sur laquelle je préfère passer. The Tribe est un film coup de poing que l’on observe curieux tel un voisin indélicat.

Qui aime les réalisations cinématographiques qui sortent des sentiers battus ?

(24 commentaires)

  1. Ce que Mokamilla veut… Goran le fait. J’adore. ^^

    Je suis contente de voir que l’escapade pour les Philippines a été reportée pour ce passage en Ukraine. (Quand la situation politique sera apaisée, j’irai là-bas sans aucun doute.)

    Tu frappes fort en tout cas en proposant ce film totalement hors du commun et profondément glauque.Il ne me reste plus qu’à le visionner. Merci M’sieur Cinéma.

    Aimé par 2 people

  2. Jamais entendu parlé. Je suis allée voir la bande annonce, en effet ça m’a l’air très dur… marquant. Et cette scène… j’ai fait une recherche… peut-être s’agit-il de cette scène qui dure 8 minutes, « qui est d’un point de vue technique absolument parfaite » et dont le réalisateur est « content et fier »…

    Aimé par 2 people

  3. Huit minutes la scène ? Bon on fermera les yeux. En même temps comme je l’écrivain à Moka, je ne peux plus voir les films flippants… Ou violents… Alors qu’avant oui… Je vieillis… Mais, je vais me le procurer…

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne le regarderai pas du fait de sa violence ( cela me travaille trop, je n’arrive pas à prendre de la distance), par contre je trouve très intéressant d’inverser les rôles : ici c’est le spectateur entendant qui se trouve dans une situation un peu plus inconfortable et non la personne handicapée si j’ai bien compris .

    Aimé par 1 personne

  5. ça donne envie d’y jeter un œil, moi qui apprécie les films atypiques, d’autant plus que j’ai passé quelques jours en Ukraine, à Kiev il y a une quinzaine d’années et que j’en garde un bon souvenir. Merci Goran. Si je parviens à le voir, je reviendrais te dire mon ressenti.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s