Extraits des archives du district, de Kenneth Bernard

Extraits des archives du district, de Kenneth Bernard (LE TRIPODE) — ISBN-13 : 9782370550088 — 150 pages — 10 € — Genre : Assisté. ✮✮✮✮

district

Après avoir lu « Extraits des archives du district » de Kenneth Bernard (aux éditions Le Tripode) dans le cadre de La Voie des indés 2016, je tiens à remercier Le Tripode, Libfly, Aurélie, Marie et Lucie ainsi que les différents éditeurs pour leur opération.

« Extraits des archives du district » est le titre d’une dystopie de Kenneth Bernard. Ainsi, dans cette contre-utopie, nous suivons l’histoire d’un homme surnommé « La taupe » qui tient un journal intime. L’univers que l’on découvre à travers le récit du narrateur est un monde étrange, car sur bien des points il ressemble au nôtre, mais on se rend très vite compte des différences et des bizarreries de ce lieu mystérieux…

Dès le début du livre, nous apprenons que « La taupe » décide de tenir un journal dans lequel ce dernier entreprend de raconter les petites choses du quotidien, de ce qui lui arrive, de ce qu’il voit, de ce qui l’énerve, de ce qu’il vit… C’est ainsi que dans de nombreux petits chapitres, John, alias « La taupe », parle de ses errances, distractions et rencontres… Parmi ces dernières, il y a le voisin violent, le match de football, le bureau de poste, la supérette, la banque, etc. Petit à petit, le district étrange dans lequel vit John nous apparaît moins brumeux, mais pas complètement clair. L’auteur nous laisse dans le vague, mais on comprend quand même que le monde de John est régi par des règles folles ou le contrôle de tout et de rien règne en maître. Par exemple, les interactions sociales sont contrôlées, mais des assistants et assistantes sexuelles sont mis à disposition par l’administration. Aussi, « La taupe » à travers ses questionnements sur les interdits étranges de sa société nous informe sur celle-ci, mais jamais les réponses ne seront complètement satisfaisantes… Et très habilement, l’auteur nous tient en haleine avec un style d’écriture vif et parfois drôle. Toujours est-il que la tristesse du lieu, dans lequel vit John, transparaît. Alors, bien que pleutre, le narrateur tient à se rebeller par des petits gestes presque insignifiants et surtout complètement ridicules. Cependant, John prend conscience de la réalité de son monde, mais celui-ci vit dans la peur, une peur qui le tétanise, qui lui interdit tout acte trop visible, violent, anarchique…

« La vie, je m’en rends compte, a tout l’inconfort d’un doigt étranger dans notre rectum. »

À partir de la seconde moitié du livre, les chapitres deviennent plus longs et l’on commence à en savoir plus sur « La taupe », le récit apparaît un peu plus clair, plus compréhensible, bien que les questions restent nombreuses. Ainsi, John fait partie d’un club d’enterrement, c’est une sorte d’association qui prépare les hommes et les femmes à la mort. Il s’agit là de la version officielle de ce que sont ces clubs d’enterrement et auxquels les gens doivent obligatoirement adhérer à partir d’un certain âge. Cependant, comme la paranoïa règne, on est jamais vraiment certain de rien dans cet univers contrôlé. De plus, la suite du récit nous laisse entrevoir autre chose… Jusqu’au bout, cependant, l’histoire restera mystérieuse et jamais on n’aura droit à toutes les réponses, c’est ce qui fait à mon sens aussi la force du livre. « Extraits des archives du district » est un roman déroutant, à l’ambiance oppressante et qui, par bien des aspects, ressemble au film « Brazil » de Terry Gilliam et au livre « 1984 » de George Orwell ou encore de « Nous autres » d’Ievgueni Zamiatine.

Qui a déjà lu ce livre et qu’en avez-vous pensé ? Qui aime les histoires dans lesquelles l’univers décrit garde ces mystères ?

(14 commentaires)

  1. Je l’avais déjà vu en librairie mais je n’ai jamais eu la curiosité de retourner le livre pour lire quatrième de couverture. Mais comme dit Keisha, 10 euros + 150 pages + ce que tu en dis + Le tripode, cela peut le faire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s