Félix et Meira, de Maxime Giroux

Félix et Meira, de Maxime Giroux — Canada 2014 — Genre : Orthodoxe. ✮✮✮✮

imagesfelix

Voici un film canadien (québécois) que j’ai découvert récemment. Celui-ci fut sélectionné pour les Oscars du meilleur film étranger 2016, mais il n’a malheureusement pas été nominé. Dommage !

Pour certains religieux fous, la musique a été envoyée sur terre par le diable afin de corrompre nos âmes perdues… Pauvres de nous ! Le film débute sur une scène de fête juive orthodoxe. Le couple semble heureux même si le regard de la femme est fuyant…

Peu de mots, peu de dialogues, la caméra montre et elle nous laisse interpréter. La scène d’après révèle le mal de vivre ambiant ressenti. Meira se lâche sur un morceau de Bob Marley jusqu’à l’arrivée imprévue du mari, rentrer plus tôt que prévu, qui lui rappelle sur un ton exaspéré lui avoir interdit d’écouter cette musique. Shulem le mari de Meira n’est pas un homme violent, c’est un homme qui aime profondément sa femme, mais encore plus sa religion. Pourtant, les blessures morales sont bel et bien présentes, car le quotidien claustral beaucoup trop castrateur ne convient plus à l’épouse dévouée.

Très vite, Meira finira par rencontrer Félix, un Québécois bourgeois bohème libre de toute contrainte religieuse. Et c’est cette histoire d’amour improbable entre une juive orthodoxe et un bourgeois athée que nous conte le réalisateur Maxime Giroux. Le thème principal du film n’est donc pas la religion et ses excès, mais l’amour et ses incertitudes. Le film parle aussi d’émancipation. La femme s’échappe de sa prison « morale-religieuse » tandis que l’homme fait de même avec ces chaînes « morales-sociales ».

felixetmeira

Le réalisateur canadien nous montre une belle histoire d’amour de manière pudique. L’actrice principale est d’une beauté troublante dans son rôle de femme triste et amoureuse. Le mari, malgré son orthodoxie religieuse, est touchant. On s’attache vraiment aux personnages, même au plus intransigeant.

Maxime Giroux filme de fort belle manière. Les rues froides et enneigées québécoises attirent le regard du spectateur, le lieu est paisible et gelé. Par conséquent, les passants se font rares ce qui accentue le sentiment de solitude. Les scènes de fêtes où la musique est omniprésente sont mélancoliques à souhait. Les dialogues se font rares dans ce film, mais tout est dit à l’aide d’une magistrale mise en scène. « Félix et Meira » est un beau film émouvant sans être complètement triste. Effectivement, c’est surtout l’espoir qui transparaît… Un film envoûtant qui aborde des sujets délicats de manière tout aussi délicate.

Qui connaît ce réalisateur canadien (Maxime Giroux) que j’avoue découvrir avec ce film ? Qui a vu ses deux premières réalisations ? Qui aiment les films aux dialogues rares et à l’image travaillée ? Quels sont vos films canadiens préférés ?

(17 commentaires)

  1. Oui, moi aussi tu me donnes envie de le voir, ce film. Côté film québécois, je me souviens avoir vu La capture, film de Carole Laure, un film marquant sur la violence conjugale que j’avais bien aimé, mais surtout la façon dont la fille du violent va prendre les choses en main.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Goran de me faire découvrir ce film. Pourtant, en ce qui concerne les films québécois, j’en ai vu beaucoup… Je pourrai t’en faire parvenir une liste! As-tu vu les films de Xavier Dolan? Ou encore en ce moment, je crois que « La passion d’Augustine » de Léa Pool joue en France. As-tu vu les films de Denis Villeneuve (3 nominations aux Oscar)? J’arrête car je pourrais continuer…

    Aimé par 1 personne

      1. J’imagine que tu connais aussi la trilogie de Denys Arcand qui débute par « Le déclin de l’empire américain »? Donc, je n’ai pas à t’envoyer une liste :). Pour les séries, j’en ai vu beaucoup!

        Aimé par 1 personne

      2. Effectivement, je connais… Ma série Canadienne préféré est « Durham County » et j’ai un faible pour l’actrice qui joue dans « Les Vies rêvées d’Érica » 😉 et toi tu as une série préféré ?

        Aimé par 1 personne

  3. Voilà une ambiance visuelle qui me parle. Je n’ai jamais rien vu de ce réalisateur.
    Et cela me plaît de me dire que les dialogues (ici peu nombreux) ne sont pas les seuls à « dire » et que d’autres choses se jouent ailleurs.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour dasola et merci pour les liens… J’ai aussi bien aimé « Le démantèlement », mais je n’ai pas encore vu « La passion d’Augustine ». Sinon, moi j’ai aimé la fin de Felix et Meira, une fin à l’image du film tout en retenue… Bonne journée à toi et à très vite pour d’autres films et livres…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s